Hotel de charme en Indre et Loire Chateau Hotel en Indre et Loire Hotel Langeais Restaurant gastronomique Hotel de Luxe Val de Loire Hotel de Luxe en Touraine Hotel de charme Val de Loire Hotel de charme Touraine Hotel Touraine Hotel Val de Loire Chateau hôtel  Val de Loire Château hôtel en Touraine Hotel Hôtel de luxe Hôtel de charme Chateau hôtel
Retour à la liste

Accueil > Le château > L'histoire du Château

Le château de Rochecotte en quatre dates

A l'origine, Rochecotte ou Roche du coteau était un fort féodal composé de cinq corps de bâtiment avec ponts levis...

1767

Ne subsistent que deux de ces bâtiments. L'actuel propriétaire, Fortuné Guillon de Rochecotte, major de cavalerie, élevé au rang de marquis par Louis XVI, édifie à leur emplacement d'abord des écuries, puis un pavillon de deux étages et toit à la Mansart sur des murs de plus d'un mètre d'épaisseur, éclairés au couchant par trois croisées et au midi par trois portes vitrées, ouvrant sur un balcon.

Le petit fils, Louis Fortuné, son héritier émigre puis rejoint la Chouannerie. Trahi par l'un de ses officiers, il sera fusillé. Rochecotte reste abandonné pendant toute la révolution...

1838

La Duchesse de Dino achète Rochecotte, 446 hectares de forêts et six fermes. Dorothée, quatrième fille du Duc de Courlande a épousé en 1805 le comte Edmond de Talleyrand Périgord sur les instances de son oncle Talleyrand et avec l'appui du Tsar de Russie. De cette union naitra deux fils et une fille Pauline. Le couple se séparera après quelques années. Dorothée sera désormais une femme libre. Talleyrand reconnaît très rapidement les exceptionnelles qualités politiques de Dorothée.

Extrêmement jolie, svelte et gracieuse, recevant avec charme et intelligence, il l'emmène au congrès de Vienne où elle fera merveille. Leur collaboration durera jusqu’à la fin de la vie de Talleyrand, la dernière sera l'ambassade en Angleterre sous Louis Philippe.

La Duchesse va entreprendre de grands travaux. Elle achève le château en faisant construire un second pavillon en symétrie du premier et relie les deux par un corps de logis avec au centre deux portiques d'entrée superposés, formés chacun de quatre colonnes ioniques, surmontés d'un fronton triangulaire, portant les armes des Talleyrand Périgord. Suit rapidement une aile perpendiculaire en terrasse, avec colonnes à l'italienne, appuyées sur des appartements en rez-de-jardin, le tout ouvrant sur des jardins à la français. La Duchesse embellit, rend accueillante et confortable sa nouvelle demeure.

Le 5 janvier elle écrit "j'ai une vraie passion pour Rochecotte, d’abord c'est à moi et c'est la plus belle vue du monde ". Elle va beaucoup recevoir à Rochecotte. Talleyrand et ses amis politiques, entre autres, Thiers futur président de la république. C'est à Rochecotte que s'élabore le National, journal d'opposition à Charles X, à l'origine de la révolution de juillet. Citons encore Guizot qui dira d'elle à sa mort, "c'est une personne rare et grande".

Balzac et d'autres fréquentèrent le salon de la Duchesse. Après la mort de Talleyrand, la Duchesse qui a beaucoup œuvré avec L'Abbé Dupanloup à la réconciliation du Prince avec l'église, fait ériger une chapelle sur la terrasse, en remerciement. Quelques années plus tard la Duchesse décide de regagner le domaine de Sagan, de la taille d'une principauté, hérité de sa sœur Wilhemine. Elle fait donation de Rochecotte à sa fille Pauline, épouse d'Henri, Marquis de Castellane, en 1878.

1878

Trois générations de Castellane vont se succéder. Le Marquis de Castellane meurt très jeune des suites d'une chute de cheval. Pauline va vivre très repliée sur Rochecotte, mais avec un rôle social très important. Elle crée dans le village une fondation, une école, l'église et intervient très fermement pour l'implantation de la gare à Saint-Patrice.

En 1890 Pauline meurt et laisse Rochecotte à son fils Alexandre. Le fils de celui-ci Boni, célèbre dandy de la belle époque, passera sa jeunesse à Rochecotte et c'est là qu'il organisera une fête fastueuse de trois jours à l'occasion de son mariage avec la richissime américaine Anna Gould. 

 

 

Stanislas, frère de Boni hérite de Rochecotte, mais ne le garde pas et le vend à son beau-frère, l'architecte et décorateur, d'origine cubaine, Emilio Terry en 1934. Pendant trente cinq ans, celui-ci restaurera et décorera le château.

En 1940, Rochecotte va vivre un épisode particulier. Le gouvernement français redoutant l'entrée à Paris de l'armée allemande, décida d'évacuer les archives du Ministère des affaires étrangères dans divers châteaux de Touraine, dont les plus précieuses à Rochecotte à la fondation Girolet. Hélas à la suite d'une méprise des archivistes, les allemands vont découvrir la layette contenant l'exemplaire original et unique du Traité de Versailles, signé dans la galerie des glaces le 25 juin 1919 par Clemenceau – cachet portant minerve et tête de hiboux et ratifié par Poincaré. Le Traité fut remis sous le grand cèdre à la gestapo et quelques jours après au Führer. Il aurait brûlé dans son wagon.

Emilio Terry meurt en 1969. Il lègue le château à Henri-Jean de Castellane qui ne l'habite pas. Le château reste fermé de longues années.

Le 16 janvier 1978 le dernier Castellane cède le château et le domaine de 446 hectares à la société Marcel Joly, qui le démembre et disperse le mobilier dont un grand portrait en pied de Marie de Castellane, Princesse Radzivill, par Edouard Louis Dubufe et "l'Eté", statue en terre cuite par Jean-Baptiste Carpeaux, ainsi que la bibliothèque et maints souvenirs historiques du Prince de Talleyrand.

1984

La demeure abandonnée est rachetée et restaurée par la famille Pasquier, qui le transforme en château hôtel de luxe. Le château retrouve sa vocation d’hôtel, mais ouvert au public.

Avis clients